Benjamin d'Hervé Gagnon

Résumé éditeur :

Montréal, mai 1893. Le cadavre d'un homme est découvert à l'étage du château de Ramezay. Dans les jours qui suivent, d'autres assassinats surviennent. Joseph Laflamme, maintenant journaliste à La Patrie, mène son enquête en compagnie de l'inspecteur Marcel Arcand et de George McCreary. Peu à peu, il appert que tous les meurtres sont liés à un document ancien qui, s'il était révélé au grand jour, transformerait l'histoire de l'Amérique du Nord tout entière. Au rythme des morts qui s'accumulent, Laflamme se trouve pris au centre d'une rivalité entre les gouvernements américain et canadien, mais devient aussi la cible d'une société secrète extrêmement dangereuse.

Critique :

C'est avec enthousiasme que j'ai retrouvé notre quatuor : Joseph Laflamme, journaliste spécialisé dans les faits divers sanglants, sa soeur Emma, couturière, modiste à son propre compte, Mary, employée d'Emma et petite amie de Joseph et Georges, ancien de Scotland Yard et amoureux d'Emma. J'ai beaucoup apprécié l'énergie qui se dégage de ce quatuor, les interactions entre les personnages, notamment entre les couples, surtout dans ce tome. En effet, les relations amoureuses évoluent, se développent sans pour autant prendre le pas sur l'intrigue policière.

Toujours du point de vue des personnages, j'ai apprécié les liens tissés entre Joseph et son ami inspecteur, Marcel Arcand, empreints de complicité, d'humour et de sous-entendus. On sent le respect et le souci que les deux autres ont l'un pour l'autre.

Coté enquête, je suis un peu plus mitigée. Tout d'abord, encore une histoire liée aux francs maçons. J'aurais aimé que l'auteur varie un peu les milieux traversés par Joseph et qu'on arrête de croisé des francs maçons à tous les coins de rue. Tout repose sur un secret qu'on perce assez vite et les balbutiements des héros pour recomposer ce secret explosif lassent par leur lenteur. J'ai trouvé le fil de l'enquête un peu embrouillé. A la fin j'ai eu du mal à suivre qui était qui et donc de bien reconstituer le chemin suivi par les personnages.

Bref j'en retire un avis mitigé : j'ai aimé les personnages, les interactions entre eux et leur évolution mais j'ai trouvé l'enquête un peu brouillon, avec des éléments répétitifs qui finissent un peu par lasser. Je pense continuer la série. Le prochain tome s'intitule Joseph et j'ai hâte de savoir pourquoi cette fois le journaliste sera au centre de l'enquête (enfin c'est ce que je suppose mais je peux me tromper).

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://euphemia.ovh/index.php?trackback/422

Fil des commentaires de ce billet