Salamanca d'Alexis Arend

AREND Salamanca.jpg, mai 2020

Résumé éditeur / auteur :

Une ancienne route abandonnée, au cœur d’une inquiétante forêt...

Le seul murmure du vent pour rompre le silence et la solitude la plus absolue…

Une ville à la consonance étrange, perdue au milieu de nulle part…

Que feriez-vous si vous n’aviez aucun souvenir de la façon dont vous avez atterri en un tel endroit ?

Que feriez-vous si le seul choix qui se présentait à vous était de vous rendre dans cette petite ville isolée ?

Que feriez-vous si vous découvriez ce que cache réellement cette ville ? Ce qui s’y dissimule dans l’ombre ?

Seriez-vous alors capable de résister au déferlement de folie et de terreur ?

Et surtout, seriez-vous capable de faire face à l’effroyable vérité ?

Quels que soient les choix que vous serez amené à faire, prenez bien garde à ce qu’aucun d’entre eux ne vous mène à SALAMANCA…

Critique :

Tout d'abord je voudrais remercier l'auteur, Alexis Arend, d'avoir accepté ma demande de SP sur Simplement Pro. Le résumé et la couverture m'avaient attiré l'oeil et je ne regrette pas ce SP.

Dès le premier chapitre, j'ai été happée par l'histoire. On a une entrée en matière très rythmée qui pose d'emblée le décor : une petite ville de province aux USA, les tensions entre les habitants vus comme des péquenots et les visiteurs de passage...

Globalement j'ai trouvé que c'était un roman très travaillé avec une structure symétrique très solide. On suit les aventures de cinq personnages, qui se réveillent non loin de la ville de Salamanca, sans souvenir, sans raison apparente d'être là, parfois sans bagage ... Au début du roman, l'auteur intercale des chapitres pour casser le coté répétitif de l'arrivée des cinq protagonistes. De plus, j'ai beaucoup aimé la fin qui était en miroir par rapport au début... Bref un roman très très bien construit avec un auteur qui évite les répétitions potentielles au vu de l'histoire ...

Chacun des personnages a sa personnalité. J'ai apprécié la plupart d'entre eux. L'auteur parvient à créer un intérêt et une curiosité pour ses personnages. Il n'y a que Tessa qui m'a semblé un peu trop passive et effacée. Je lui ai trouvé un côté un peu geignarde mais je pense que c'est le personnage qui veut ça et c'est en cohérence avec l'histoire, le passé de Tessa.

J'ai trouvé la fin bien construite mais aussi satisfaisante. L'auteur attise notre curiosité sur ses personnages, en nous donnant des indices au fur et à mesure du récit mais il offre un dénouement complet et bien ficelé à son histoire, et assez surprenant car je ne m'attendais pas à cela.

En conclusion une très bonne lecture, agréable, bien écrite, bien construite, sans passage vraiment inutile qui me donne envie de découvrir les autres textes de cet auteur. Seul point noir du tableau : il me semble que ces textes en version numérique ne sont que sur la plateforme amazon. Tant pis, il me reste le papier :)

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://euphemia.ovh/index.php?trackback/372

Fil des commentaires de ce billet