A vos souhaits de Fabrice Colin

Imaginez un entraîneur de Quartek (sport ultra-violent dont le but consiste à capturer quatre tours par manche) mauvais, très mauvais ... Imaginez un elfe terriblement mauvais en magie dans un monde où les elfes sont des magiciens nés... Imaginez un nain qui ne parvient pas à faire pousser la moindre plante ... Vous avez là les trois héros de cette aventure déjantée dans un Londres alternatif du nom de Newdon, monde dominée par trois déesses, la magie, la nature et la mort, trois déesses à qui le Diable ferait bien un sort...

J'avais déjà lu un roman de cet auteur, Neuvième Cercle, et je ne l'avais pas apprécié beaucoup. L'intrigue ne m'avait pas plus. Cette fois, l'intrigue m'apparaît comme plus sympa, et sérieusement déjantée. Cependant j'ai été un peu déçue par la fin. Il y a un aspect auquel je n'adhère pas trop (sans spoiler, l'histoire du petit garçon au masque de cochon ne me convainc pas trop).

Les personnages me plaisent bien. Assez loufoques, plutôt pathétiques dans l'ensemble mais définitivement comiques. J'ai eu un peu de mal à apprécier l'elfe mais sinon les deux autres sont sympas (ainsi que le dragon.. mais vous verrez bien).

Je semble avoir du mal avec le style en général de cet auteur. Je trouve ces dialogues bien écrits, drôles mais les passages plus descriptifs passent un peu plus mal, j'avoue.

J'ai aimé les petits clins d'oeil disséminés dans le roman, les expressions détournées ou empruntées à droite ou à gauche.




En conclusion, un roman agréable, la fin m'a un peu déçue mais je n'ai jamais vraiment réussi à adhérer au style de l'auteur.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://euphemia.ovh/index.php?trackback/76

Fil des commentaires de ce billet