Blog d'une amatrice de fictions

Tag :

Simon R Green

Fil des billets

Darkwood 5 - Sang et honneur de Simon R Green

dans la catégorie Fantasy

Présentation de l'éditeur : Jordan, qui s’est toujours targué de ses talents de comédien, est confronté au plus grand rôle de sa vie. Métamorphosé en un double du prince Viktor, le fils cadet du roi, il est envoyé à Château Minuit en pleine guerre de succession. Sa vie est menacée, car les deux frères de Viktor sont prêts à tout pour accéder au trône, mais surtout, Château Minuit risque d’être envahi par des créatures démentielles et monstrueuses. Jordan commence à se demander si le jeu en vaut la chandelle et s’il ne ferait pas mieux de s’enfuir sans la récompense promise. Mais voilà, le destin s’apprête à réécrire le rôle de chacun…

Lire la suite...


Darkwood 4 - Par delà la lune bleue de Simon R Green

dans la catégorie Fantasy

Présentation (éditeur) :

Dans la cité magique et cruelle de Haven où l’on peut tout acheter, voler ou prendre de force, Hawk et Fisher ont toujours fait front. Ensemble, ils ont tout combattu : des loups-garous, des vampires et même les pires des créatures… des politiciens véreux. Ils ont pourtant décidé de régler une dernière affaire… puis de quitter la ville. Le prince Rupert et la princesse Julia doivent revenir dans le Royaume de la Forêt pour faire comparaître un régicide devant la justice : le roi Harald a été assassiné ! Deux légendes réunies par un crime odieux et une terrible vérité qui s’étend… par-delà la Lune Bleue.

Lire la suite...


Les épées de Haven de Simon R Green

dans la catégorie Fantasy

Cet article rassemble les critiques des deux nouvelles contenues dans Les Epées de Haven, troisième tome de la série Darkwood chez Milady.

Lire la suite...


Darkwood 2 : Hawk & Fisher 1 - Simon R Green

dans la catégorie Fantasy

Pour commencer, un petit mot de ce roman dans sa traduction française. Je viens de le finir en anglais cependant il existe en français. Tout d'abord paru aux éditions Bragelonne sous le titre Hawk & Fisher (bref en conservant le titre original), il a été réédité récemment chez Milady. Et là les choses se compliquent un peu.

Milady rassemble sous l'appellation Darkwood deux ensembles de romans, the Hawk and Fisher series et The Forest Kingdom series, en les rangeant par ordre chronologique et en changeant parfois le titre entre les deux éditions françaises car les tomes milady regroupent plusieurs romans.




On obtient alors :

Darkwood 1

La Nuit de la lune bleue (The Forest Kingdom 1)

Darkwood 2

Les Epees de Haven qui regroupe

- Hawk & Fisher 1 : Hawk & Fisher (Bragelonne: Hawk & Fisher)

- Hawk & Fisher 2 : Winner takes all (Bragelonne : les jeux sont faits)

- Hawk & Fisher 3 : The god killer (Bragelonne : le tueur de dieux)

Darkwood 3

Les gardes de Haven qui regroupe

- Hawk & Fisher 4 : Wolf in the fold (Bragelonne : le loup dans la bergerie)

- Hawk & Fisher 5 : Guard agains dishonor (Bragelonne : les neiges du déshonneur)

- Hawk & Fisher 6 : the bones of Haven (Bragelonne : les squelettes de Haven)

Darkwood 4

Par delà la lune bleue (The Forest Kingdom 4)

Darkwood 5

Sang & honneur (The Forest Kingdom 2)




Bref pas très clair... Tout ça pour dire que ma critique ne concerne que Hawk & Fisher, le premier tome de la série autour de ces deux héros dont le résumé éditeur suit.



Haven est une ville sombre et dangereuse, qui grouille de lanceurs de sorts, voleurs, et monstres en tout genre. Tout y est à vendre. Tout, sauf Hawk et Fisher, deux flics, mari et femme, qui n’ont ni leurs épées ni leurs langues dans leurs poches. Assignés à la protection du Conseiller Municipal William Blackstone, ils doivent l’accompagner à la réception que donne Gaunt, l’un des plus puissants sorciers de la ville. Comme des accords politiques doivent être discutés, Gaunt a décidé d’isoler pour 48 heures son manoir du reste de la ville, en dressant tout autour une barrière magique. Rien ne peut entrer, rien ne peut sortir. Bref, une mission de routine pour Hawk et Fisher, petits-fours et grands sourires : l’horreur ! Heureusement, lorsque les invités se font assassiner les uns après les autres, le naturel revient au galop… Sauf que là, le meurtrier est peut être surnaturel et qu’ils sont bloqués avec. La guerre au crime est éternelle !




Comme pour La nuit de la lune bleue (dont vous pourrez trouver une critique sur ce blog), le résumé de l'éditeur est encore faux sur un détail : la maison est isolée, non pour discuter d'accords politiques mais Hawk demande au sorcier de jeter ce sort après le premier meurtre. Il soupçonne le meurtrier d'être l'un des invités et il ne tient pas à le voir s'échapper.




Je me suis surtout intéressée à l'impact du roman noir sur ce roman et en effet, comme dans Au Guet (Terry Pratchett) ou dans La Belle aux bleus d'argent (Glen Cook), le début rappelle bien le type du privé / flic tel qu'on l'imagine dans certains films : Hawk et Fisher sont envoyés sur le terrain (pas du genre à rester derrière un bureau) et n'hésitent pas à recourir à la violence face à leurs ennemis. Faut aussi préciser qu'ils partaient à la recherche d'un vampire et qu'en prime ils étaient de mauvais poil car leur chef leur avait enlevé leur enquête sur un réseau de prostitution infantile car un gros bonnet était dans le coup. Et là, après avoir découpé le vampire comme il se doit (à défaut d'avoir de l'ail, faut dire qu'hors saison, le prix de l'ail est prohibitif...) , ils sont chargés d'assurer la protection d'un conseiller municipal, William Blackstone. Seulement voilà, Willy se fait tuer, poignardé dans une pièce close et Gaunt, le sorcier et hôte de la soirée, jette un sort d'isolement. Imaginez alors que nos héros, plus Inspecteur Harry que Miss Marple, sont alors plongés dans une ambiance digne d'Agatha Christie, mais avec plus de sang et des histoires de sorciers, vampires, démons etc etc ..




Le livre est très plaisant à lire. On accroche bien à l'intrigue qui est rondement menée. Deux petits défauts ou regrets dirons nous. Venant de l'auteur de La nuit de la lune bleue, je m'attendais à beaucoup plus d'humour. Le second regret concerne la trop grande visibilité de certains indices qui mettent très vite sur une certaine voie .. Mais loin s'en faut de tout deviner quand même. Une lecture très agréable, qui donne sérieusement envie de lire la suite...


Darkwood 1 - La Nuit de la lune bleue de Simon R Green

dans la catégorie Fantasy

J'ai débuté ce livre à cause d'un malentendu. Je voulais lire de la "fantasy policière" et j'avais lu que Green avait écrit des romans relevant de ce genre, une série du nom de Hawk and Fisher. J'avais cru comprendre que Milady les ressortait sous le nom de Darkwood. C'est partiellement vrai. En plus des romans Hawk and Fisher, Green a écrit des romans, se situant dans le même monde, un dont l'action est antérieure et trois dont l'intrigue est ultérieure aux enquêtes d'Hawk and Fisher. La Nuit de la lune bleue se passe donc avant les enquêtes que je cherchais originellement. L'influence policière est assez limitée, même si il y a du suspense et un crime mystérieux. La recherche du coupable n'est pas centrale et n'est pas assez développée pour faire passer ce roman du coté de la fantasy policière à mes yeux.

Quatrième de couverture : Le royaume du roi John a vécu dans la paix durant des générations... Mais le mal qui irradie du Noirbois ronge désormais le pays les démons se rassemblent et chassent en meutes. Le roi John n'a plus d'argent, plus de troupes, plus d'espoir. Son plus jeune fils, le prince Rupert, sorte de pièce de rechange dans la lignée royale, est envoyé dans une quête afin de prouver sa valeur: il doit sauver une princesse, comme il se doit. Mais à son retour, à la surprise générale, il ne ramène pas seulement la princesse, mais aussi le dragon censé la dévorer ! Un fils cadet, un dragon fatigué, une licorne susceptible et une princesse avec un méchant crochet du gauche : voilà la troupe de héros improbables qui devra faire face au prince Démon durant la nuit de la Lune Bleue.

Critique : Le résumé de l'éditeur n'est pas très fidèle vis à vis de l'intrigue. Le prince est envoyé non pour sauver une princesse, mais pour tuer un dragon, quête banale pour un prince cadet devant faire ses preuves. La princesse qu'il ramène, elle est un peu en bonus. L'intrigue est assez banale : un mal mystérieux menace le royaume. Des créatures maléfiques saccage le pays sous le contrôle du Prince Démon, dont le pouvoir sera à son apogée lors de la nuit où la lune deviendra complètement bleue. Tout reposera donc sur les actions de Rupert, que tous espéraient voir mourir lors de sa quête. Forcèment, en tant que prince cadet, faudrait pas qu'il se mette dans la tête de tuer son frère pour monter sur le trône. Il devient donc fort encombrant quand il est en vie. Il est accompagné dans ses aventures par sa monture, une licorne trouillarde mais qui a un bon fond, parfois ... Le gros point fort de ce roman est l'humour avec lequel le narrateur nous raconte toutes les aventures de Rupert et de ses amis. Parodie d'une fantasy plus traditionnelle, ce roman est très plaisant et ses personnages attachants.

Petite citation : Toute la Forêt était occupée par les ténèbres. Toute ? Non. Le château baigné d'une irréductible lumière résistait encore et toujours à l'obscurité envahissante. (Je sais pas pour vous, et je ne sais pas ce que ce passage donne en version originale, mais ces quelques lignes me rappellent quelque chose .. )