Le Drakkar éternel d'Estelle Faye

L'histoire. Maël, jeune collégien harcelé, raconte comment son amie Astrid a disparu. Lors du premier jour des vacances, ils sont partis en mer. Une brume a recouvert la mer et un drakkar est apparu. Des vikings secourent les deux adolescents mais à condition de les aider à lever une terrible malédiction...

Le Hollandais volant... Le début du roman n'est pas sans rappeler la légende du Hollandais volant. En effet les deux héros sont en mer. Le temps se détériore brusquement et mystérieusement. Un bateau maudit apparaît, condamné à errer sur les océans pour l'éternité. Pour le moment, l'histoire est "bateau" (ouais, celle-là, elle était facile)

... et des vikings. La grande originalité de ce récit est de mélanger la légende du vaisseau fantôme avec la mythologie nordique. Les marins coincés sont des vikings et les deux adolescents vont devoir plonger dans leur univers, leur mythologie, pour parvenir à lever la malédiction : les neufs mondes, Odin, Loki, Fenrir, Ragnarok, des guerriers berserkers, des nains et j'en passe. Bref une très grande richesse culturelle.

Et enfin la patte Estelle Faye. Le tout est en prime bien écrit, accessible pour les adolescents tout en étant riche. Les personnages sont attachants, humains, dans leurs forces et leurs faiblesses.

Gros coup de cœur, comme d'hab avec cette auteure.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://euphemia.ovh/index.php?trackback/501

Fil des commentaires de ce billet