Le Retour de Robert Goddard

L'histoire. Chris Napier rentre en Cornouailles pour un double événement familial, l'union de sa nièce et l'anniversaire de mariage de ses parents. Il y retrouve aussi son ami d'enfance, qui le lendemain se suicide. Chris y voit un cri à l'aide, une demande de résoudre le mystère autour de la mort du père de son ami.

Le point de départ. Le narrateur a beaucoup de choses à nous dire pour poser son décor, presque trop, ce qui donne un début un peu indigeste en terme d'information. Son grand oncle Joshua a quitté l'Angleterre pour faire fortune en cherchant de l'or aux Etats Unis. Il avait promis à sa bien aimée de revenir cinq ans après. Mais son retour tarde. Quand il revient, certes riche, sa bien aimée est mariée avec des enfants. Il l'embauche comme gouvernante et tout le monde voit quel intérêt il lui porte encore, à elle et à ses proches. Cet intérêt attise la jalousie de la sœur de Joshua, surtout quand il commence à devenir vieux et que la question de son héritage se pose. Au final il est assassiné par le fils de sa bien aimée, ce qui prive cette famille de l'héritage au profit de la famille du héros. Le meurtrier est exécuté et son fils, l'ami d'enfance de Chris, grandit dans la honte du crime de son père.

L'intrigue est touffue dès le départ mais au fur et à mesure le héros va de découverte en découverte. J'ai trouvé l'intrigue un peu trop compliquée, d'autant plus que certains rebondissements étaient prévisibles. L'écriture est toujours aussi agréable mais ce n'est pas le meilleur roman de cet auteur.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://euphemia.ovh/index.php?trackback/495

Fil des commentaires de ce billet