L'Ensorceleuse d'Elizabeth Hand

HAND Ensorceleuse.jpg, avr. 2022

L'histoire : version courte, un jeune homme rencontre une femme qui l'ensorcèle. Comment va-t-il réussir à se sortir de cette situation ? version un peu plus longue : l'histoire entremêle plusieurs récits à différentes époques, chacun centré sur un homme qui, à un moment ou un autre, tombe sous le charme de cette ensorceleuse.

Le cadre : plusieurs époques et plusieurs lieux sont évoqués : du XIXe siècle des préraphaélites à la fin du XXe siècle, d'une petite île américaine à Londres et à un asile paumé en Cornouailles. Les lecteurs sont plongés dans ce mouvement préraphaélite car l'un des personnages recense les mentions de cette ensorceleuse qui traverse les siècles.

Mon avis : il y a pleins d'éléments qui me plaisent (les liens avec les préraphaélites, l'asile abandonné, l'idée des traces laissées dans toute un mouvement pictural et littéraire) mais j'ai eu du mal à suivre les liens entre les personnages et les différents récits. En prime j'ai trouvé qu'il y avait des longueurs et la fin m'a un peu déçue.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://euphemia.ovh/index.php?trackback/482

Fil des commentaires de ce billet