Un meurtre peut en cacher un autre d'Hannah Dennison

DENNISON meurtre.jpg, janv. 2022

Résumé :

Une ligne de train à grande à vitesse qui va passer tout près de Honeychurch ? Shocking ! Les habitants du village refusent d'en entendre parler, décidés à préserver la tranquillité de ce coin de campagne anglaise. À tout prix. Alors, lorsque le représentant du ministère des Transports est assassiné, tout le monde devient suspect. Pire : les meurtres s'enchaînent comme les scones à l'heure du thé ! Vendetta d'opposants au projet ? Règlement de comptes local ? Kat Stanford, qui vit dans l'une des vieilles bicoque du domaine, doit absolument découvrir qui est le coupable. D'autant que les meurtres parviennent bientôt aux oreilles de son ennemie jurée, Trudy Wynne. Cette journaliste de la presse à scandale est bien décidée à se venger de Kat qui lui a « volé » son mari ! C'est une occasion bien trop belle pour la laisser passer...

Critique :

Ce roman est le second tome des mystères de Honeychurch. On retrouve Katherine Stanford, ex présentatrice d'une émission sur les antiquités et sa mère, femme au foyer apparemment et auteure de romans d'amour en secret. La cohabitation entre les deux femmes reste explosif, notamment à cause de toutes les cachotteries de la mère.

Globalement ce tome m'a déçue. J'ai trouvé que l'action elle-même, le crime, arrivait vraiment tardivement et mon intérêt s'était plus ou moins éteint pour l'intrigue.

Cela dit j'ai trouvé intéressant comment l'auteure traite de questions relatives à la ruralité. Ici, les habitants se mobilisent contre le passage d'une voie rapide qui pourrait détruire leur environnement et faire perdre de la valeur à leurs propriétés.

Bref, j'attends de voir la suite mais je ne sors pas convaincue de ce tome.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://euphemia.ovh/index.php?trackback/469

Fil des commentaires de ce billet