Titanic de Gilles Milo-Vacéri

Résumé (auteur/éditeur) :

Mars 1912

L’université d’Oxford organise une exposition sur le site du Machu Picchu, mais trois bijoux inestimables sont dérobés. La police piétine et le Pérou donne six mois à l’Angleterre pour lui restituer son trésor. La Couronne missionne alors un ancien inspecteur de Scotland Yard, Christopher McLoud, devenu détective, pour retrouver le butin. Il ne tarde pas à soupçonner une très haute personnalité.

En Normandie, Valentine Durieux, prostituée, officie en maison close et entretient une relation avec un Lord anglais, Sir James St John Brooke, qui lui promet le mariage. Mais il a menti et va épouser une richissime héritière américaine. Valentine, d’abord anéantie, veut se venger.

10 avril 1912

Le Titanic entame sa traversée inaugurale. Valentine et Christopher sont à bord et ne se connaissent pas. Leurs buts sont différents et ils ignorent qu’ils pourchassent la même cible, le Lord anglais…

Critique :

Je voudrais tout d'abord remercier le site Babelio ainsi que les éditions du 38 pour m'avoir permis de lire ce roman dans le cadre de la masse critique d'octobre 2021.

J'étais très curieuse de lire ce roman et pour plusieurs raisons. Tout d'abord, j'avais déjà des ouvrages de cet auteur dans ma wishlist, les enquêtes du commandant Gabriel Gerfaut et un oneshot me semblait une bonne manière pour découvrir l'écriture de l'auteur, sans me lancer dans une longue série. Puis je me suis aperçue que Titanic était une réédition d'une édition harlequin sous le titre de Les Amants du Titanic. Je trouve marrant de voir l'accent plus thriller que romance donné à cette réédition. J'avoue que cette découverte m'a un peu inquiétée car je ne suis pas très romance de base.

Déjà le livre objet : c'est un bel objet. Je trouve la couverture très jolie, inquiétante avec cette fumée qui s'élève au-dessus du bateau et j'ai beaucoup aimé la texture de la couverture. La reliure est de bonne qualité et tient bien. Les lettres se lisent bien et le papier est pareil, de bonne qualité. Un livre agréable à lire de ce côté la. En prime, j'ai apprécié recevoir un marque-page de l'éditeur. C'est pas forcement grand chose mais j'adore les marque-pages :).

Maintenant, côté intrigue. Globalement j'ai trouvé les grandes lignes assez prévisibles. Oui, bon, forcément l'auteur ne pouvait pas empêcher le Titanic de couler mais par exemple, je m'attendais au fait que notre couple de héros soit séparé au moment de fuir le bateau, avec l'un des deux qui s'enfonce dans les entrailles déjà inondées de l'insubmersible. Mais il y avait quand même de la place pour la surprise : le rôle de la riche héritière, les héros survivent-ils ou non ?

J'ai beaucoup apprécié ce roman pour deux raisons. Tout d'abord, j'ai trouvé le texte très bien écrit et très bien dosé. Avant ma lecture, j'avais trouvé une critique qui mentionnait la présence de scènes de sexe par exemple. Alors oui, surtout vu la profession de Valentine mais c'est explicite sans être particulièrement "trash". Le côté romance qui me faisait peur est traité de manière similaire : il y a une histoire d'amour, avec des sentiments, mais sans mièvrerie, sans que cela soit trop présent. Le roman se lit très bien et les pages tournent toutes seules. Les chapitres sont assez courts et je n'ai pas vraiment ressenti de longueur dans ma lecture. La dimension thriller de ce roman, qui est quand même celle mise en avant sur la couverture, est bien présente avec nos héros qui cherchent à coincer le Lord anglais. Mais le minutage précis du récit ne nous laisse pas oublier l'autre menace qui plane sur nos héros, menace dont seuls les lecteurs sont conscients. Deuxièmement, j'ai trouvé que l'écriture rendait les personnages attachants. Valentine est remontée et apparemment prête à tout pour se venger (et on la comprend) mais elle n'en oublie pas son bon cœur par rapport aux autres, notamment la fameuse future femme du Lord anglais.

En bref, j'ai passé un très bon moment de lecture. Titanic est un roman bien écrit et bien dosé, avec des personnages bien construits, avec leur part d'ombre et de lumière et attachants. Je pense me procurer d'autres textes de cet auteur :)

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://euphemia.ovh/index.php?trackback/451

Fil des commentaires de ce billet