Des Fleurs pour Algernon de Daniel Keyes

Résumé éditeur :

"Si l'opération réussi bien je montrerai a cète souris d'Algernon que je peux être ossi un télijen quelle et même plus. Et je pourrai mieux lire et ne pas faire de fotes en écrivan et apprendre des tas de choses et être comme les otres." Charlie Gordon a 33 ans et l'âge mental d'un enfant de 6 ans. Il voit sa vie bouleversée le jour où, comme la souris Algernon, il subit une opération qui multipliera son Q.I. par 3. Charles va enfin pouvoir réaliser son rêve . devenir intelligent. Au jour le jour, il fait le compte rendu de ses progrès. Mais jusqu'où cette ascension va-t-elle le mener ?

Critique :

Tout d'abord ce classique faisait partie de ma PAL mais je n'étais pas hyper enthousiaste, je l'avoue. Et c'est une amie, Ayo, qui m'a poussé à le lire et elle a bien fait :) Merci, Ayo.

Ce livre a été une vraie claque. Il regroupe les compte-rendus que Charlie écrit pour les scientifiques qui encadrent cette expérience. On voit l'évolution de Charlie, aussi bien sur la forme (le pseudo sms du début fait très mal aux yeux), que sur le fond. On a son quotidien mais aussi ses réflexions et ses souvenirs qui reviennent le hanter.

Sur la langue utilisée, ce roman est très accessible. Ce n'est pas de la hard SF avec de longues descriptions scientifiques qui paument les lecteurs. Il y a bien des passages que j'ai trouvé plus hermétiques mais je pense que le but est plus de montrer l'intelligence de Charlie à un certain point plus que de vraiment expliquer quelque chose au lecteur.

J'ai trouvé ce roman très dur, très cruel car Charlie, qui était attardé avant l'opération, ouvre les yeux sur le monde autour de lui en l’interprétant avec son intelligence nouvellement acquise. Surtout il partage avec nous l'évolution des autres par rapport à lui : comment ils se comportaient, comme ils se comportent maintenant, et Charlie essaie de s'adapter à son nouvel état. Il repasse son passé au crible et cela est très douloureux. Ce roman est passionnant mais la fin en est prévisible, et très douloureuse aussi. Cela amène aussi indirectement à se poser des questions sur nos interactions avec les autres.

Cette lecture a été très émouvante et je ne regrette pas de l'avoir lue.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://euphemia.ovh/index.php?trackback/405

Fil des commentaires de ce billet