Le Mauvais Sujet de Martha Grimes

Résumé éditeur :

Long Piddleton est un charmant village du Nord de l'Angleterre. Mais une série de meurtres abominables vient entacher le manteau de neige immaculé de cette bourgade paisible. Des cadavres sont retrouvés dans des positions insolites – à califourchon sur une poutre ou bien couché sur une table, un roman policier à la main – dans des auberges de campagne aux noms pittoresques et évocateurs : Le Mauvais Sujet, La Forge, Le Cygne à Deux Têtes...

Mon avis :

Ce roman est le premier de la série des enquêtes de Jury et Plant. Jury, inspecteur mal vu par sa hiérarchie, est envoyé sur place pour enquêter sur ces crimes étranges. Sur place, il rencontre Plant, excentrique aristocrate qui a renoncé à son titre et entre eux, une amitié se développe.

J'ai un avis assez mitigé sur ce roman. Tout d'abord, j'ai trouvé la langue assez datée. Je ne sais pas si cela vient de la traduction ou de la langue d'origine mais pour le coup, ce roman sorti en version originale en 1981 a assez mal vieilli. L'intrigue policière ne m'a pas passionnée, je l'avoue. L'affaire est un peu tirée par les cheveux, notamment sur la description des scènes de crime.

J'ai aimé le personnage assez exaspérant de la tante de Plant. Américaine de naissance, elle a épousé l'oncle de Plant et est devenue plus aristo qu'un lord. Elle est snobe et envahissante. Elle essaie d'être plus anglaise que les anglais et on peut se demander si cela n'est pas de l'autodérision vis à vis d'elle même, américaine installée en Angleterre.

Je suis curieuse de lire la suite, voir comment les intrigues se développent mais surtout j'ai vraiment beaucoup aimé l'humour et la complicité entre les deux hommes. J'ai mis 15 / 20 sur Livraddict. L'humour du récit et le personnage de la tante, qu'on adore détester, ont sauvé ce récit pour moi.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://euphemia.ovh/index.php?trackback/402

Fil des commentaires de ce billet