Résumé (éditeur)

Stéphanie Plum, l'héroïne des polars de Miss Evanovich, pourrait être la copine idéale, ou presque. Elle est drôle, insolente, complètement farfelue, un brin gaffeuse mais dans le fond terriblement efficace. Bref, notre chasseuse de primes est irrésistible. C'est ce qui explique sans doute l'incroyable succès de ses enquêtes, dont La prime (mission : retrouver un flic en cavale, accusé de meurtre) est le premier volet.

Critique

J'avais beaucoup entendu parler de cette série de romans, mais j'ai aussi pas mal attendu pour découvrir les aventures de Stéphanie Plum. J'ai adoré ce premier roman.

Stéphanie Plum est une vendeuse en lingerie qui se retrouve au chômage. Sa mère lui conseille de demander de l'aide à son cousin Vinnie qui embauche des chasseurs de primes pour conduire au commissariat des personnes qui ne se pointent pas au tribunal. Au départ, elle est moyennement tentée jusqu'au moment où elle découvre qu'il y a une prime sur la tête de Joe Morelli, son coup de cœur d'adolescente qui l'avait plaquée de manière assez cavalière. Voilà une bonne occasion pour faire d'une pierre deux coups : se remettre à flots financièrement et faire une belle vacherie à Joe.

Le gros point positif de ce roman à mon gout est le ton de l'histoire. On a ici un mélange policier et chick lit vraiment bien dosé et très réussi. Stéphanie est gaffeuse et se retrouve dans des situations assez drôles. Comme un certain nombre d'héroïnes de chick lit, Stéphanie est une jeune femme moderne, célibataire, en recherche d'emploi, avec un don incroyable pour se mettre dans des situations farfelues. Elle subit la pression de sa famille pour se trouver un métier respectable, ainsi qu'un partenaire (respectable aussi de préférence). On retrouve le ton enjoué et léger des romans de chick lit.

L'autre point que j'ai apprécié est la relation entre Stéphanie et Joe. Elle ne recule devant rien pour lui faire des crasses, et il faut dire qu'il le lui rend bien. L'évolution de leur relation est assez prévisible mais les confrontations entre les deux sont savoureuses. Le tome nous offre toute une palette de personnages, qui parviennent à nous intéresser, même si certains sont finalement relativement peu présents (pensée spéciale pour la grand mère de Stéphanie, adepte des armes à feu et du poulet).

L'intrigue est peut être le point faible. J'ai eu du mal à me passionner pour le fond de l'intrigue de ce tome 1. Cette intrigue à mes yeux donne surtout des occasions pour mettre en scène ces confrontations entre Stéphanie et Joe. On verra si je rentre davantage dans l'intrigue policière du tome 2.

Il ne fait aucun doute pour moi que c'est une série que je vais suivre. :)