Résumé :

Une jeune gouvernante est embauchée pour s'occuper deux enfants dans un vieux manoir. Mais derrière le manoir de Bly, se cachent des forces terribles ...

Critique :

Comme de nombreux récits fantastiques, le Tour d'écrou est un récit de seconde main : le narrateur nous rapporte le récit qu'un de ses amis a en sa possession. L'ami se porte garant pour la véracité et la crédibilité du témoin, qui n'est autre que la gouvernante elle-même.

Heureusement qu'il s'en porte garant parce que son récit contient des phénomènes étranges : elle soupçonne un homme de vouloir faire du mal aux enfants qu'on lui a confiés, un homme étrange et malsain. De plus, la narratrice ne me paraissait pas particulièrement stable. Son ton exagère énormément : tantôt les deux enfants sont des anges, parfaits et innocents, tantôt ils sont corrompus jusqu'à la moelle.

Au final je ne sais pas trop quoi penser de cette histoire. La narratrice m’énerve par la panique constante qu'elle me transmet dans son récit. Le récit contient des longueurs pour au final une histoire assez banale. Le moins qu'on puisse dire, c'est que je ne suis pas emballée par ce texte.