Résumé :

Dans ce second tome des enquêtes de Cordelia Gray, on retrouve la jeune femme à la tête de l'agence, qui s'est plus ou moins spécialisée dans la recherche des animaux domestique perdus, plus par opportunisme que par vocation. Un home vient engager Cordelia pour protéger sa femme, une actrice sur le retour, pendant un week end où elle doit jouer la Duchesse d'Amalfi. En effet, la comédienne reçoit des messages menaçants et craint pour sa vie.

Critique :

J'ai retrouvé avec plaisir Cordelia Gray. J'avais commencé cette série précisément pour cette enquête car j'espérais beaucoup de l'intertextualité avec la Duchesse d'Amalfi de John Webster.

Cependant ce tome m'a relativement déçue. Tout d'abord la partie exposition / mise en place de l'intrigue est excessivement longue (160 pages). Certes on a beaucoup d'indices mais bon, on ne sait pas trop où on va et j'ai eu du mal à garder de l'intérêt pendant toutes ces pages. Un crime a lieu et vient ensuite la partie enquête où le lecteur subit les interrogatoires les uns à la suite des autres, ce qui est un peu redondant. Et le dénouement tarde aussi. Donc côté intrigue, c'est un peu trop lent à mon goût.

Coté intertextualité, j'avais beaucoup aimé les références à Adam Dagliesh dans le 1e tome et j'espérais qu'il y aurait encore des interactions entre les deux. Là encore j'ai été relativement déçue, alors que les références au début du roman m'avait fait espérer un caméo de Dagliesh plus conséquent. Enfin, le lien avec la pièce de Webster est assez intéressante au début : les messages que l'actrice reçoit sont tirés des pièces qu'elle joue, dont la Duchesse de Malfi mais cet aspect a été assez vite abandonné.

En soi, le roman policier n'est pas mauvais. L'intrigue se tient. Il prend un peu trop son temps à mon goût. J'en attendais beaucoup et c'était surement trop.