Résumé (éditeur)

« J'ai grandi et je ne t'aime plus. » Clara, à la recherche de sa tante enlevée par les fées, a passé la porte entre notre monde et celui de la féerie. Une invasion de Cauchemars, un oncle séduisant, des sylphes écervelés, un lutin susceptible... rien n'est simple, pas même les prédestinations amoureuses organisées par l'excentrique grand-tante Coucou. Dans ce monde fabuleux où l'aventure guette à chaque pas, un seul mot d'ordre : « Pas sans combattre ! »

Critique :

Ce roman est la seconde et dernière partie du Clairvoyage d'Anne Fakhouri. Dans le premier tome, attention spoiler du tome 1), Clara perd ses parents, part vivre avec Antoine, son oncle, et doit plonger dans le monde des fées pour porter secours à sa tante, Bébé, séquestrée par la fille de Titania, reine des elfes.

On retrouve Clara et ses amis là où on les a laissés. La petite fille, qui grandit très vite, est donc accompagnée de sa tante Coucou, de M. Li, vieux chinois qui lutte contre les êtres magiques et Gauvain, qui lui est prédestiné. L'écriture est toujours aussi fluide. On suit avec plaisir les aventures de Clara, pleines de poésie et de rebondissements. J'ai beaucoup aimé le traitement que l'auteur a apporté à des éléments traditionnels du folklore : Titania, Puck, les croyances sur les elfes etc. J'aime cette manière de réutiliser, réinventer un matériau préexistant.

Le récit comprend de nombreux rebondissements et au final je trouve que l'histoire part un peu dans tous les sens. On perd un peu le fil et j'ai trouvé cela trop touffu, trop rapide...

J'ai bien aimé ce cycle. La fin est satisfaisante, bien qu'on la sente poindre à partir d'un moment dans le récit. Mais j'avoue que j'ai trouvé la seconde partie trop riche au final, avec trop de rebondissements qui s'accumulent dans assez peu de pages.