Blog d'une amatrice de fictions

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Sorcières Associées d'Alex Evans

EVANS sorcieres.jpg, mar. 2020

Résumé :

La magie avait disparu. Elle réapparaît soudain, après cinq siècles d'absence et les hommes ont oublié beaucoup de choses la concernant. Dans la ville de Jarta, deux femmes ont décidé d'ouvrir un cabinet de sorcières, où elles louent leurs services. Un jour, elles sont embauchées pour deux affaires : un vampire qui désire savoir qui l'a invoqué et le contrôle et un industriel qui veut savoir si la magie est liée aux incidents qui freinent sa production.

Critique :

Les deux héroïnes sont sympathiques et j'ai apprécié le fait qu'elles aient chacune une personnalité bien marquée. Tanit est une ancienne espionne un peu roublarde, bonne vivante alors que Padmé est une soigneuse, plus effacée et plus introvertie. Chacune des deux a un lourd passé, ce qui les rend d'autant plus intéressantes.

Ce roman appartient à ce courant de la fantasy qui allie fantasy et intrigue policière. J'ai lu pas mal d'ouvrages dans ce courant (Le guet de Pratchett, Thraxas de Martin Scott / Martin Miller, Garrett de Glen Cook, Hawk et Fisher de Green). Parmi ceux que j'ai lus, j'ai trouvé que souvent l'intrigue policière partait dans tous les sens et je perdais le fil. J'ai trouvé que l'intrigue policière était particulièrement claire et facile à suivre. Il y a une clarté et une fluidité dans le style qui fait que, bien qu'il y ait des rebondissements, le lecteur n'est pas perdu.

Le roman alterne les points de vue. On commence avec Tanit qui nous raconte les deux nouveaux clients qui viennent présenter leur cas. Puis on passe à Padmé, qui nous présente une journée typique, son travail en tant que soigneuse avant d'aller au cabinet échanger avec son associée. Cette alternance permet de bien connaître les deux héroïnes et nous fait visiter différents quartiers, ainsi que différents milieux sociaux, Tanit traînant dans les quartiers malfamés alors que Padmé fréquente plutôt la bonne société de Jarta. Les deux sont complémentaires et ça fonctionne plutôt pas mal.

En conclusion, j'avais découvert cette auteure avec La Machine de Léandre et cela m'avait vraiment donné envie d'en découvrir davantage. C'est avec impatience que je pense aborder le second tome de cette trilogie, l'Echiquier de Jade.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://euphemia.ovh/index.php?trackback/361

Fil des commentaires de ce billet