Résumé éditeur :

Constance Agdal, excentrique professeur de sciences magiques, n'aspire qu'à une chose : se consacrer à ses recherches et oublier son passé. Malheureusement, son collègue disparaît alors qu'il travaillait sur une machine légendaire. La jeune femme le remplace au pied levé et fait la connaissance de Philidor Magnus, un inventeur aussi séduisant qu'énigmatique. Bientôt, une redoutable tueuse et un excentrique et un richissime industriel s'intéressent à ses travaux, sans oublier son assistant qui multiplie les maladresses et un incube envahissant...

Critique :

J'ai beaucoup aimé ce roman. Tout d'abord la couverture par Dogan Oztel est juste magnifique. Le roman est relativement court et se lit assez vite. L'écriture est fluide et bien rythmée par les nombreux rebondissements.

On suit avec plaisir les aventures et les pensées de Constance, jeune chercheuse qui se retrouve vite débordée par différents événements : ses recherches, la disparition d'un collègue, l'apparition d'un succube assez envahissant et malicieux...

Le tout donne un texte léger, divertissement, qui donne envie de découvrir le reste de l’œuvre de l'auteur, ce que je compte bien faire prochainement.