Blog d'une amatrice de fictions

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Le Choix du Roi de Solène Bauché

BAUCHE choix.jpg, janv. 2020

J'ai reçu ce roman en SP par le biais du site Simplement Pro. Je tenais à remercier ce site ainsi que l'auteure pour cette opportunité.

Résumé auteur / éditeur :

Royaume des Francs, 792. L’heure est grave : Charlemagne vient d'apprendre que son fils d’un premier lit, Pépin le Bossu, a conspiré contre lui. Le roi est loin d'avoir été un père idéal, mais la sentence est sans appel : le jeune traître doit rejoindre un monastère et y demeurer le restant de ses jours. Peu enclin à faire amende honorable et encore moins à devenir un homme de Dieu, Pépin dépérit. L'héritier déchu est loin de se douter que c’est par une entremise des plus inattendues que viendra son salut, avant d'entamer un périlleux voyage vers l'inconnu... Un récit d’aventures teinté de fantastique dans lequel les voix se croisent et l’Histoire se mêle à l’Imaginaire.

Critique :

Tout d'abord j'ai été intriguée par le choix du cadre. Il y a pas mal de textes qui réécrivent l'histoire en rajoutant des éléments fantastiques ou magiques mais les auteurs s'intéressent surtout à l'antiquité ou aux XVIII-XIXe siècles. Pour le coup, l'époque de Charlemagne me semblait assez originale. N'ayant que des connaissances assez sommaires sur l'époque, la lecture de ce roman m'a donné envie de me plonger davantage dans cette période de l'histoire.

L'histoire est intéressante : qu'est-ce qui a mené Pépin à trahir son père ? L'auteure nous offre une plongée dans le passé du roi, avant qu'il ne devienne empereur. Elle nous présente les mœurs de l'époque mais aussi les combats que Charlemagne doit mener. C'est aussi un récit à trois voix, ce qui permet d'avoir trois visions différentes de l'histoire, trois visions qui se complètent parfaitement.

Je retiens surtout de ce roman le personnage de Charlemagne. Les trois personnages sont bien construits et ont une dimension humaine, avec leurs qualités et leurs défauts. Cependant Charles me semble doté d'un tel charisme qu'il éclipse les deux autres personnages, bien qu'ils aient tous deux un sacré caractère pourtant. En même temps, tout tourne autour de Charles : de ce qu'il a fait ou pas fait, et des conséquences que son attitude a eu sur la vie des deux autres personnages. Quand ce n'est pas lui qui raconte, tout le récit est empreint de son absence.

En résumé, un cadre historique original, des personnages forts dont un particulièrement charismatique et une histoire forte en émotions.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://euphemia.ovh/index.php?trackback/353

Fil des commentaires de ce billet