C'est avec grand plaisir que j'ai retrouvé la série policière des Détectives du Yorkshire par Julia Chapman. Cette série est un vrai coup de cœur pour moi. Elle a pour moi l'équilibre parfait entre les enquêtes professionnelles des détectives et l'aspect personnel qui nous donne envie de connaître la suite.

Il se passe beaucoup de choses dans ce roman : Samson est accusé (à tort) de meurtre, quelqu'un fait fuiter son passé, son filleul risque d'être exclu de son collège pour traffic de drogues, un mystérieux malaise prend un grand nombre d'animaux de compagnie vivant dans les alentours... Ce quatrième est très dense mais bien construit. On ne s'ennuie pas et on ne se perd pas pour autant.

On ressent bien l'ambiance "petit village" où tout le monde connaît tout le monde, où le moindre fait et geste est colporté rapidement.. Cette ambiance était déjà présente dans les tomes précédents mais là je trouve qu'elle atteint un paroxysme avec l'arrestation de Samson et les ragots qui s'ensuivent.

L'auteure dose savamment entre avancée dans les différentes enquêtes et situations et les non dits et autres problèmes non résolus dans le fil rouge de la série. Elle nous offre certaines satisfactions (Samson découvert endormi alors qu'il squatte les locaux de Delilah, ses problèmes à Londres qui sont découverts) et nous frustre sur d'autres points. J'attends avec hâte le prochain tome (et je n'attendrai probablement pas sa traduction en français).