C'est avec grand plaisir que j'ai retrouvé Tungdil, le nain érudit dans cette histoire. On le retrouve juste à la fin de la duologie Les Nains. Ils ont vaincu Nôd'onn. La paix va enfin s'installer dans le pays sûr. Les Nains espèrent pouvoir rentrer chez eux mais voilà, les fortifications naines sont attaquées par plusieurs menaces aussi bien extérieures qu'intérieures ...

J'ai bien aimé ce tome. J'ai trouvé le début un peu lent avec une action qui s'éparpille un peu entre les orcs, les différents clans nains, Andokai et Narmora ...

Dans ce tome, on en apprend beaucoup plus sur les nains et leurs manières de vivre et de se marier. Une tradition vient briser les espoirs de Tungdil. On découvre aussi davantage de choses sur les troisièmes et les affranchis, ceux qui sont exclus de leur clan d'origine.

Mon petit regret vient de la 4e de couverture qui annonce une nouvelle menace de manière assez explicite et quand on lit le roman, cette menace n'arrive vraiment qu'en fin de tome et je trouve dommage de nous avoir révélé ce point.

Une lecture agréable, rapide, qui manque peut être d'originalité mais avec des personnages bien campés qui rattrapent le tout