Blog d'une amatrice de fictions

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Le Rituel d'Adam Nevill

NEVILL rituel.jpg, sept. 2019

Quatre copains décident d'aller faire une randonnée dans la nature sauvage scandinave. Ils sont obligés de changer leur itinéraire et se plonge dans une forêt, réserve naturelle. Ils ne s'attendaient pas à ce que cette forêt millénaire soit aussi dangereuse ...

Un petit côté Blair Witch : on a donc quatre copains d'université, pas forcément bien préparés, ni bien équipés, et un groupe pas très soudé non plus (ils se sont assez peu vu ses quinze dernières années), qui se retrouvent à crapahuter un peu à l'aveugle dans une forêt assez peu rassurante. Ils trouvent des runes sur les troncs des arbres, des maisons abandonnées, des pierres posées debout. Ils sont donc coincés, plusieurs jours et plusieurs nuits, dans un milieu assez hostile et inquiétant. On rajoute à cela les choix de vie qui viennent les opposer ... Un joli cocktail explosif...

Mais ça ce n'est que la première partie du roman. Sans en dire trop, la seconde partie du roman est moins inspirée. L'ambiance, bien qu'elle reste lourde, me semble moins efficace. On a envie que l'histoire se termine et cette partie me semble presque de trop.

Cela dit le début est vraiment chouette. On a une écriture angoissante, on rentre directement dans l'histoire sans longue mise en place. Les héros sont bien nuancés : Hutch, l'organisateur, qui cherche à ce que tout le monde s'entende bien, Dom et Phil, deux pères de famille qui ont bien réussi apparemment leur vie professionnel et Luke, célibataire et petits boulots. Au fur et à mesure du récit on apprend plus de détails sur chacun d'eux et ils sont pas mal dépeints.

Un avis très mitigé. Un bon début avec une ambiance bien glauque, des personnages sous pression et puis une seconde partie qui gâche un peu (un peu comme dans Appartement 16 du même auteur). Il cherche trop à expliquer alors qu'une fin moins détaillée serait plus efficace à mes yeux.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://euphemia.ovh/index.php?trackback/333

Fil des commentaires de ce billet