Mindhunter, saison 2

SERIE Mindhunter s2.jpg, sept. 2019

Attention Spoilers !!

On retrouve l'équipe de Ford et Tench, ainsi que la chercheuse qu'ils ont associées à leur nouvelle approche. Cette saison raconte la reconnaissance de leur démarche innovante, grâce notamment au soutien de leur nouveau supérieur qui croit énormément au potentiel des sciences comportementales. Cette reconnaissance passe par une étape de médiatisation autour d'une affaire en particulier.

Pour le coup, côté intrigues, cette saison est un peu moins frustrante car on suit l'implication du FBI dans un cas, celui du tueur d'Atlanta, avec les bémols apportés par le dernier épisode. Il y a d'autres cas mais c'est surtout autour de celui-là que la saison tourne. Ce qui est intéressant en prime dans le cas mis en avant dans cette saison, c'est qu'on voit un peu le conflit de juridictions qui entrave l'action du FBI dans sa lutte contre les tueurs en série.

Parmi les autres cas mentionnés, et notamment parmi les tueurs interrogés par les enquêteurs, on retrouve Kemp mais on en voit d'autres plus ou moins connus et plus ou moins charismatiques, avec entre autres une magnifique prestation de l'action qui campe Charles Manson.

En parallèle avec l'évolution historique du département en tant que telle, les scénaristes ont rajouté des intrigues personnelles pour les différents personnages : Ford se trouve affligé par des crises d'angoisse violentes, Tench rencontre des problèmes avec sa femme autour de l'éducation de leur fils et Wendy Carr, la psychologue et universitaire, s'investit dans une relation amoureuse qui se révèle compliquée.

J'ai trouvé intéressant le rapprochement entre les entretiens avec les tueurs et les questionnements de Tench au sujet de son fils. Les tueurs sont-ils mauvais dès l'enfance ? Traumatismes dans leur enfance ou problèmes de développement qui leur sont propres ?

Une très bonne saison, j'espère que la suite est prévue car il reste quelques questions en suspens, et encore des tueurs à arrêter

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://euphemia.ovh/index.php?trackback/328

Fil des commentaires de ce billet