Carbone modifié de Richard Morgan

MORGAN carbone.jpg

Dans un futur assez éloigné, les être humains ne sont plus contraints de mourir. Ils peuvent transférer leur conscience dans un nouveau corps quand l'ancien leur fait défaut. Un homme riche, suite à une mort violente et un transfert dans un nouveau corps, engage alors le héros, un mercenaire surentraîné, pour découvrir qui l'a tué car vu le contexte la "victime" doute des conclusions de la police qui classe cette mort comme un suicide.

J'étais bien tentée par le résumé et j'avais envie aussi de tester la série sur Netflix, mais quitte à regarder une adaptation je préférais connaître d'abord le roman. Peut être le contraire aurait été plus simple dans ce cas là...

L'intrigue est dense et j'ai eu un peu de mal à suivre l'histoire, surtout que certains personnages sont rapidement mentionnés, ils sont nombreux et j'ai eu du mal à fixer l'identité de chacun. L'autre point qui a rendu cette lecture assez pesante pour moi est mon "allergie" aux explications pseudo scientifiques et j'ai trouvé que ce type de passages était trop fréquent à mon gout.

En bref, un roman auquel j'ai eu du mal à accrocher, très riche, très dense, un style qui ne me plait pas des masses, mais je suis quand même curieuse d'essayer l'adaptation.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://euphemia.ovh/index.php?trackback/291

Fil des commentaires de ce billet