Critique :

Ce roman est la troisième aventure de Moite von Lipwig. Dans Timbré, on avait un roman sur les communications avec la poste et les clacs. Avec Monnayé, l'auteur s'attaque aux banques. Dans Déraillé, c'est la vapeur qui vient d'être inventée sur le Disque-Monde.

Je ressors de cette lecture avec un avis mitigé. Certes, cela fait plaisir de retrouver certains personnages une dernière fois (le guet notamment mais aussi le patricien) mais je trouve ce roman moins bon que les précédents. Tout d'abord j'ai du mal à cerner Moite dans celui-ci. De plus je n'ai pas accroché à l'intrigue. J'ai trouvé qu'il y avait beaucoup de longueurs, de passages qui m'ont semblé inutiles. Je réessaierai peut etre mais en tout cas, c'est clairement un de ceux que j'aime le moins dans le Disque-Monde.