Critique

La première chose qui frappe dans ce roman, c'est son héroïne : elle est toujours de mauvais poil, grossière, parfois hautaine et au final c'est l'histoire d'un jeune garçon au passé trouble qui réussit à percer l'armure de cette tête de mule mal dégrossie.

Côté rythme, on pourrait diviser le roman en deux. La première moitié sert à poser les fondements de cet univers : les lieux, les personnages (les héritiers potentiels mais aussi toute la cour et les différentes factions), les traditions etc. Puis, une fois le cadre posé, l'action s'accélère, parfois prévisible, parfois un peu trop rapide.

Globalement j'ai bien aimé cette lecture.