Critique

Ce roman est un livre sur des livres. L'héroïne est une jeune femme suédoise invitée à passer son été chez une vieille dame américaine. Seulement voilà, à son arrivée, la vieille dame est morte et Amy se retrouve à passer son été seule dans la maison de la défunte. Amy va donc rester dans ce coin paumé et sa simple présence va redynamiser la petite ville américaine.

Les personnages sont un peu caricaturaux, surtout Amy au départ : maladroite, peu à l'aise en société, le cliché du rat de bibliothèque. L'histoire est prévisible, même si elle se laisse lire. J'ai tout de même trouvé qu'il y avait quelques longueurs.

Ce que j'ai surtout apprécié c'est toutes les références littéraires à des auteurs que j'apprécie que cela soit Terry Pratchett, auteur des Annales du Disque-Monde

Tous les ans, elle avait vendu d’innombrables exemplaires des romans de Terry Pratchett lors des soldes. Puis, quelques années plus tôt, elle avait fini par capituler et en lire un, découvrant ainsi l’un des auteurs contemporains les plus fantastiques et, indéniablement, l’un des plus prolifiques.

Elle mentionne aussi plusieurs fois un autre auteur anglophone, Fannie Flagg dont j'apprécie les romans :

Pour Noël, elle achèterait de nombreux exemplaires du roman de Fannie Flagg intitulé Un lieu béni, peut-être le plus beau cadeau de Noël qu’on n’ait jamais pu imaginer. Une histoire si charmante qu’on aurait aussi bien pu l’offrir et la lire en été.

Un livre qui donne envie de lire mais qui m'a un peu déçue sur son histoire propre, à cause notamment de quelques longueurs et du manque de surprise réelle.