Critique :

Ce volume regroupe les trois tomes de la série Winterheim écrite par Fabrice Colin entre 1999 et 2003. Ce récit mêle fantasy et récit mythologique.

On sent fortement l'influence de la mythologique dans ce roman au travers des noms (Winterheim, Asgard), le panthéon avec un patriarche retors et ses deux fils ennemis, son bestiaire etc. Colin s'en inspire mais ne se gêne pas pour prendre des libertés (et il a bien raison!). Le but n'est pas ici de consigner les mythes nordiques tels qu'ils existent (contrairement à la trilogie La Malédiction de l'Anneau d'Edouard Brasey ou La Mythologie Viking de Neil Gaiman) mais bien de se créer un univers avec une destinée qui lui est propre. Fabrice Colin réussit bien ce pari-là.

Cependant je garde un gout mitigé pour ce roman. J'ai beaucoup aimé le début du roman où un certain nombre d'éléments se mettent en place mais j'ai trouvé qu'il y avait des longueurs par la suite. J'avoue avoir eu du mal à finir le roman. J'ai par contre apprécié certains effets de style par exemple, à un moment le narrateur permet de suivre les pensées de deux personnages en simultané : les pensées de l'un sur la page gauche et celles de l'autre sur la page droite. J'ai trouvé ce passage intéressant (un peu long car cela dure sur une dizaine de pages).

Certains personnages me semblaient intéressants, par exemple les différentes divinités, mais le héros principal ne m'a pas séduite et j'ai eu du mal à m'émouvoir sur ses aventures.

Une lecture un peu longue, qui m'a un peu déçue.