Les Geôliers de Serge Brussolo

brussolo Les geoliers.jpg

Résumé (éditeur) : Il y a quinze ans, Debbie Fevertown s’échappait de Dipton après avoir tué sans pitié son mari et ses deux fils. Aujourd’hui, Jillian Caine est engagée par le réalisateur Dieter Jürgen pour écrire le scénario d’un biopic retraçant la vie de la meurtrière. Jill rencontre des gens qui ont connu Debbie et ont partagé son quotidien, se rend sur les lieux du crime et découvre que la réalité n’est peut-être pas celle que les médias ont décrite à l’époque. Quels mystères recèle l’étrange ville de Dipton ? Que cache ce culte insolite dédié aux arbres? Et qui sont ces mystérieux gardiens que l’on nomme – à voix basse – les Geôliers ?

Critique :

J'ai craqué pour ce livre à cause de son résumé que j'avais trouvé assez aguicheur : l'ombre du passé qui hante la petite ville de Dipton, l'aspect policier avec l'enquête de Jillian sur Debbie Fevertown, un culte secret.. Bref il y avait des ingrédients qui me semblaient très prometteurs

J'ai beaucoup aimé disons la première moitié du roman : Jillian se fait embaucher pour écrire un scénario sur Debbie et, pour être la plus réaliste possible, elle se retrouve à enquêter sur cette femme.

La seconde partie apporte certaines réponses aux mystères de la première partie : ce qui est arrivé à Debbie, ce qui se passe à Dipton... Et j'ai malheureusement décroché à partir de ce moment là.

Globalement j'ai été un peu déçue par cette lecture, à cause de la seconde partie, mais j'ai aimé l'écriture, fluide, et les portraits des personnages donc j'essaierai surement un autre roman de cet auteur.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://euphemia.ovh/index.php?trackback/260

Fil des commentaires de ce billet