Blog d'une amatrice de fictions

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Le Puits des mémoires de Gabriel Katz

KATZ puits des mémoires.png

Résumé éditeur (du tome 1) : Trois hommes se réveillent dans les débris d’un chariot pénitentiaire accidenté en pleine montagne. Aucun d’eux n’a le moindre souvenir de son nom, de son passé, de la raison pour laquelle il se trouve là, en haillons, dans un pays inconnu. Sur leurs traces, une horde de guerriers venus de l’autre bout du monde, mettra le royaume à feu et à sang pour les retrouver.

Fugitifs, mis à prix, impitoyablement traqués pour une raison mystérieuse, ils vont devoir survivre dans un monde où règnent la violence, les complots et la magie noire.

Critique : Pendant l'été j'avais lu La Maitresse de guerre du même auteur (voir mon récap des lectures de juillet). J'avais beaucoup aimé. J'avais trouvé que ce roman se lisait bien et vite. Il en va de même avec la trilogie Le Puits des Mémoires.

Le lecteur rentre très bien dans l'histoire, on est vite happé par le mystère de ces trois hommes qui se réveillent dans une situation délicate et sans aucun souvenir. J'ai d'ailleurs aimé le questionnement personnel de chacun des personnages sur leur identité respective : qui suis-je ? pourquoi suis-je dans cette situation ? comment vais-je m'appeler ? Et je trouve que dès le départ on touche à l'un des grands thèmes de la fantasy : le nom et son pouvoir, mais en plus, on le fait de manière originale et inédite. Ce thème d'ailleurs imprègne toute la trilogie, mais on va éviter les spoilers :). Les trois personnages principaux sont sympathiques et intéressants mais l'auteur offre aussi une galerie assez impressionnante de "petits rôles" avec une certaine finesse dans le portrait de chacun.

Côté intrigue, l'histoire s'enchaine bien. Il y a beaucoup d'actions, de rebondissements. On a pas le temps de s'ennuyer. L'univers est très riche et bien construit.

Bref, une très bonne lecture :)

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://euphemia.ovh/index.php?trackback/258

Fil des commentaires de ce billet