Critique

Encore un roman Warcraft signé par Christie Golden. Généralement, cette auteure donne de bons récits dans l'univers Warcraft (ce qui n'est pas toujours le cas avec d'autres univers).

Le roman s'ouvre sur le clan orc des Loups-de-Givre. Un clan qui l'habitue de vivre dans des conditions difficiles au point qu'ils abandonnent leurs membres les plus faibles, comme la jeune et frêle Draka. Ces exilés peuvent réintégrer le clan si ils parviennent à survivre un an complètement seuls. Au début du roman, le chef du clan est Garad, le père de Durotan. Le mystérieux Gul'dan vient faire une proposition à ce chef du clan : celle de rejoindre la horde qu'il compte mener dans un autre monde car le monde de Draenor est en train de mourir...

Déjà, pour les joueurs de Warcraft / World of Warcraft, Durotan n'est pas totalement un inconnu : c'est le père de Thrall, un grand chef orc. Les joueurs savent donc quelle décision sera prise au final. Côté suspens, on se demande plus comment Durotan est arrivé à ce choix là plus que quel est le choix qu'il fera. Ce que j'ai aimé dans ce roman, c'est déjà qu'on découvre un peu ce clan, son mode de vie, le rôle des chamans par exemple.

Je ne suis pas une spécialiste du lore de Warcraft, Il y a peut etre des contradictions, des réécritures de certains points par rapport à l'histoire des jeux et celle des autres romans. Je sais par contre que, pour avoir vu le film après, c'est une bonne introduction car cela montre pourquoi les orcs ont décidé d'opter pour cette conduite...

Bref un roman sympathique, grand public, qui me semble accessible aux non-joueurs et qui, en ce qui me concerne, m'a donné envie de relire le roman sur Thrall, Le Chef de la Rébellion.