Blog d'une amatrice de fictions

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

La Tentation de la Pseudo Réciproque 6 - L'Opération platypus de Kylie Ravera

Présentation par l'auteur :

Six mois séparent désormais Peter de son diplôme d’ingénieur de l’OUEST. Six mois qui seront consacrés à un dernier stage en entreprise, celui qui pourrait le conduire au Graal: une embauche ferme en CDI dans une grande entreprise aux perspectives de croissance alléchantes. Mais avant cela, il lui faudra démasquer l’espion qui sévit au sein de Pythagore Systems. Ses noirs desseins pourraient bien menacer l’Equilibre que les membres de la Troisième Force cherchent à préserver à tout prix…

Critique :

Voici le tome 6 de la série de Kylie Ravera, La Tentation de la Pseudo-Réciproque. (Si vous ne connaissez pas, plus de renseignements sur le site de l'auteur). On retrouve avec plaisir Peter Agor and co. Peter retourne vivre dans la capitale, en colocation. Il doit bientôt entamer son stage qui validera ses études. Et, une semaine avant de le débuter, le copain flic d'Eléanore le contacte. Il lui propose d'intégrer une très bonne entreprise en échange d'un tout petit service, démasquer un espion industriel. Alors que le tome 5 était une espèce de pause dans la série, un épisode très British (aussi bien dans le thème, le cadre, l'intrigue), autant là on reprend nos marques...

J'ai adoré retrouver l'humour de Kylie, ses jeux de mots tirés par les cheveux notamment, ainsi que ses personnages finalement assez attachants (même Alix on finit par s'y attacher un peu) : Peter évidemment mais aussi ses copains et sa petite sœur. L'importance des personnages secondaires varie par rapport aux autres romans : on garde des repères mais cela apporte aussi un peu de diversité : son copain étudiant en médecine fait une rapide apparition, sa sœur est davantage présente et ses compagnons de promos sont beaucoup plus discrets. Bref de la constance et de la variété.

On voit de plus en plus se développer l'un des fils rouges de la série : la présence menaçante de ce conseil secret qui intrigue pour parvenir à ses fins. Autant cet élément m'avait un peu rebutée dans les tomes 3et 4, autant là ... Disons que les membres me semblaient très abstraits précédemment, autant là je les trouve plus riches, plus humanisés. Et on commence dangereusement à s'approcher d'eux... Le second fil rouge, et le plus important peut être, s'intensifie aussi : les relations entre Peter et Eléanore.

En tout cas, la série me semble reprendre du poil de la bête (j'avoue j'ai moins aimé les tomes 3 et 4) et mon intérêt pour la suite aussi. Pas mal de questions laissées en suspens, et le lecteur est très vite en manque...

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://euphemia.ovh/index.php?trackback/180

Fil des commentaires de ce billet