Critique :

Tome deux de la série des Ulrika La Vampire, on retrouve notre héroïne peu après l'action de la première histoire. Le roman s'ouvre sur les conséquences de l'enquête précédente mais il n'est pas nécessaire d'avoir lu le roman. Les références me semblent suffisamment claires. Ulrika refuse de se soumettre aux règles des Lahmianes, les vampires qui l'ont accueillie et s'enfuit rejoindre son passé. Mais les choses ont changé et rien ne va vraiment se dérouler comme prévu.

Comme pour le premier tome, pas besoin d'être un inconditionnel de l'univers de Warhammer Battle pour apprécier ce récit. Pas de références obscures au point de rendre l'histoire indigeste. Pas mal de références au passé de la jeune femme, aux aventures qu'elle a partagées avec les héros Gotrek et Felix. La série d'Ulrika est en fait une sorte de spin-off à partir des histoires de Gotrek et Félix et je dirai que cela donne envie de connaître un peu mieux ces personnages là.

L'histoire est sympathique. C'est un mélange agréable d'aventures et d'enquêtes avec son lot d'alliance, de malfrats et de trahisons. On découvre un peu plus l'univers de Warhammer Battle (pour ceux qui comme moi, connaissent assez peu). Un univers typique de fantasy, avec ses guerriers, ses magiciens en tout genre et ses êtres surnaturels.

Petit regret : l'héroïne apprit que deux de ses amis ont disparu. Je m'attendais à ce qu'elle courre les aider. Je me disais que l'intrigue allait revenir sur leur disparition. Et bien je suis restée sur ma faim. C'est dommage et en même temps ça m'incite à en lire davantage pour voir si ce mystère est éclairci par la suite.

On suit avec plaisir les aventures de la jeune vampire. J'ai fini par bien accroché au destin d'Ulrika. Le roman s'achève en annonçant le troisième tome et donne très envie de lire la suite. Bref, rien de très original mais c'est bien écrit, les pages se tournent toutes seules et je lirai bientôt la suite, je pense.