Critique :

J'avais commencé cette série, composée de six tomes, voilà plus de dix ans. Je me rappelle que j'avais vraiment accroché mais que, pour une raison ou pour une autre, j'avais interrompu ma lecture...

On retrouve donc notre accro du shopping, mariée à son mari parfait, Luke et je me rends compte que cette héroïne m'insupporte. Son côté superficiel m'horripile : elle craque sur des habits et des poussettes à cause des marques, même si elle ne les connaît pas. Elle change de médecin (alors que le sien a fait ses preuves) car les stars consultent Venetia Carter, donc c'est elle que Becky veut. Bref sa futilité m'ennuie et je ne la trouve pas particulièrement drôle, ni attachante.

Puis arrive cette histoire de liaison entre son mari et son médecin. Et là, j'accroche un peu plus. Liaison ou pas liaison ? Et comment est-ce que ça va finir ? On partage ses doutes, elle devient un peu plus consistante, un peu plus pathétique aussi...

Au final, à l'exception de deux scènes qui me semblent assez réussies (un dialogue entre l'héroïne et sa sœur, avec les commentaires ironiques du mari en arrière fond et la scène chez la sage-femme avec les deux mères qui sapent complètement le travail de celle-ci), je suis assez déçue. Il faut dire que j'ai entretemps lu d'autres romans plus récents de cette auteure, romans qui me semblent plus réussis et la série de l'accro du shopping, série qui l'a fait connaître, me semble avoir mal vieilli.