La Tentation de la Pseudo Réciproque 5 - Comme un chien dans un jeu de bowling de Kylie Ravera

Présentation par l'auteure :

Résolument tournée vers l’international, l’OUEST impose à ses futurs diplômés d’effectuer pendant leur cursus un stage à l’étranger. C’est donc en Angleterre que Peter choisit d’aller exercer ses talents de jeune marketeux plein d’avenir et d’ambition. Il y fera la connaissance de la City, du système libéral, d’un mouton paresseux et de la famille Bowling, élevée dans les vapeurs de whisky par un patriarche acariâtre et despotique. Et contre toute attente, y trouvera l’occasion de faire une nouvelle fois équipe avec la détective Marolex pour démasquer l’auteur d’un meurtre mystérieux...

Critique :

Nous retrouvons Peter Agor au début de l'été. Pour valider sa formation, il a besoin de faire un stage à l'étranger. Il est heureux : grâce à son cousin, il a trouvé un stage en or à Londres. Et en plus il aura un joli salaire et peut-être même une prime. Sauf que tout ne se passe pas comme prévu et notre jeune homme se retrouve coincé dans le manoir de la famille Bowling. Son séjour s'annonce difficile : entre les disputes violentes entre les trois hommes de la famille et les crises d'hystérie de la femme de l'un d'entre eux... jusqu'au moment où un meurtre a lieu...

Autant j'ai été un peu déçue, il faut bien l'avouer, par les deux derniers tomes qui étaient un peu plats à mon goût, autant je me suis régalée avec ce roman. Cette fois, Kylie Ravera s'attaque aux whodunnits classiques. Ambiance très british pour cet exercice très anglais. Peter se retrouve donc dans une vieille bâtisse avec une dizaine de personnes (une famille et des amis). Un meurtre a lieu et le coupable ne peut être qu'un d'entre eux.

Les personnages sont bien développés : le vieux patriarche, la femme de son fils défunt, les deux petits fils qui se querellent pour imposer leur point de vue sur l'avenir de la distillerie familiale, la petite fille institutrice, la femme de l'un des petits fils, le majordome et sa propre fille... Peter tombe dans un véritable panier de crabes et il aura bien du mal à s'en sortir. Heureusement, la détective Marolex veille...

J'ai vraiment trouvé ce tome plus réussi. J'ai été plus sensible à l'humour plus britannique (particulièrement sur le contenu du coffre, ceux qui ont lu comprendront). On en apprend encore un peu plus sur le passé d'Eléanore. Vivement la suite :)

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://euphemia.ovh/index.php?trackback/165

Fil des commentaires de ce billet