Le Prévôt de Lydie Blaizot

Recueil de nouvelles de fantasy (tout du moins au départ), Le Prévôt met en scène un duo très agréable, composé du mage Réticule et de son garde du corps Innocent.

On les suit à travers différentes aventures où le mage est chargé de rétablir la justice (et Innocent de lui éviter trop de coups).

Présentation par l'éditeur :

Dans le royaume d'Osthinryl, la magie est monnaie courante. Les Mages font des études, obtiennent des diplômes et sont rémunérés pour faire usage de leurs compétences particulières. Réunis au sein de trois grandes instances chargées d'encadrer leurs activités, ils sont une force non négligeable... mais aussi une source constante de problèmes. La Sûreté, qui doit veiller à la bonne pratique de la magie, a été contrainte de créer les Prévôts, des Mages-enquêteurs chargés d'éviter les abus de toutes sortes. Dans leurs rangs, ils comptent le très célèbre Réticule, seul Mage incapable de lancer le moindre sortilège sans provoquer une catastrophe magique. Accompagné de son garde du corps, Innocent Plaibinsson de Marécontri, il parcourt le royaume...

Critique :

Tout d'abord un petit aperçu de l'objet en lui-même : la couverture est belle, soignée tout comme le reste. Je ne suis pas particulièrement une brute avec mes livres mais avec certaines éditions une lecture suffit à voir apparaître des traces d'usure (voire pour certaines éditions vraiment bon marché, il y avait des pages qui se décollaient). Mon exemplaire du Prévôt a l'air comme neuf, le papier est de qualité (et pour un prix raisonnable vu le format). Bref un bel objet pour ma bibliothèque.

Dans la première nouvelle, on assiste à la rencontre entre ces deux personnages, le mage bon vivant Réticule et son garde du corps Innocent. J'ai aimé le fait de les découvrir peu à peu. Au fur et à mesure des nouvelles, on apprend des choses sur eux, sur leur passé (plus ou moins mouvementé), sur leur famille parfois et cela donne des personnages parfois surprenant et vraiment attachants.

Ce qui m'a particulièrement frappée dans ce recueil de nouvelles, c'est l'humour qui y est développé et en particulier dans les dialogues. J'ai trouvé toutes les nouvelles bien écrites mais les dialogues me semblent être les meilleurs passages, et surtout les plus drôles.

J'ai mis dans la présentation que c'était un recueil de nouvelles ou du moins au départ. En effet, peu à peu, on perd un peu l'indépendance des nouvelles et cela se rapproche de plus en plus d'un roman. Je regrette juste deux choses avec ce recueil : un) il est trop court (je plaisante, il fait quand même 291 pages mais elles passent trop vite) et deux) j'aimerais bien savoir s'il y aura une suite car j'ai l'impression qu'il y a matière à écrire, vu la situation dans laquelle l'auteure a laissé ses personnages.

Bref, j'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce recueil et je vous le conseille chaudement. Vous pouvez le trouver sur lulu.com aussi bien au format papier ou depuis peu au format ebook.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://euphemia.ovh/index.php?trackback/159

Fil des commentaires de ce billet