Critique :

A la lecture du résumé, je m'attendais à un mélange entre roman policier (un crime a été commis) et un récit fantastique avec un apport de légendes bretonnes. Cette impression avait été confirmée (pour sa seconde partie) par ce que je savais de l'auteur. Et bien, pas du tout, ça se rapproche plus d'une saga familiale (plus ou moins). On suit surtout un moment décisif de la vie de Gwenn mais aussi de ses contemporains, moment décisif dont l'origine se trouve dans le passé.

On sent que l'auteur aime et connaît bien son sujet : aussi bien la Bretagne que les légendes celtiques / arthuriennes comme le prouvent la présence de mots locaux ("épilles" pour "épingles" par exemple), la section "sources et remerciements" (qui permet de faire le tri entre le réel et le fictionnel en ce qui concerne la Bretagne et la seconde guerre mondiale) ou encore la bibliographie. Donc le voyage de ce côté là est réussi.

L'intrigue est agréable. Il est dommage au final que le résumé en dise autant (puisque la noyade n'a lieu qu'à la fin de la première partie) mais la lecture de ces 100 premières pages (sur un total de 567 quand même) n'est pas lassante car l'auteur sait nous intéresser à ses personnages.

Bref une lecture plaisante et enrichissante côté folklore breton.