A ma grande honte, je n'avais pas encore lu ce classique. Voilà chose faite ^^




Résumé :

Deux hommes, George et Lennie, voyagent ensemble. Lennie est un grand benêt et George prend soin de lui. Ils errent de ville en ville, fuyant les malentendus suite aux bourdes de Lennie. Un jour, ils trouvent un travail dans un ranch...




Critique :

Tout d'abord, le style. Très très fluide. On perçoit toujours les personnages de l'extérieur (pas de pensées rapportées, ni rien) mais pourtant on les comprend parfaitement bien. Le style est assez percutant.

Les personnages sont très bien dépeints. Lennie est un grand enfant, un homme limité, pas méchant mais dont la force surhumaine cause quelques dégâts. Il a une confiance absolue en George. Ce dernier prend soin de lui. Ils partagent ensemble le rêve d'un foyer à eux, un foyer inaccessible car ils doivent toujours fuir. George aime ce grand benêt mais il sait aussi que son ami sera toujours marginal, rejeté pour sa différence et persécuté à cause de ces bourdes. Les personnages secondaires sont tout aussi bien dépeints : Candy, le vieil homme mutilé (qui a peur d'être rejeté quand il ne pourra plus travailler), Curley (le fils du patron, méchant et hargneux)...

Au final c'est un roman sur la différence et sur le rejet des autres. Sur la place qu'on fait aux hommes et sur le scandale de ne penser aux gens qu'en termes d'utilité. J'ai trouvé ce roman très émouvant. L'intrigue a quelque chose d'inéluctable et de cruel, comme la vie.




Bref, un très très bon roman, un classique. Percutant et émouvant. Un gros coup de coeur. Je pense sérieusement essayer de lire d'autre chose de cet auteur;