Chalk de Freddy Woets

Résumé :

Jeté par son employeur après trente ans d’ESAD (Études Scandinaves d’Architecture Domestique), jeté par son banquier qui lui refuse un prêt, Alfred entre dans un bar. Une inconnue lui parle d’un dragon, entre deux verres de vodka, et le laisse à son imbroglio existentiel, embrumé par l’alcool. Et c’est là que tout bascule. Deux jours de cuite plus tard, il regagne (à reculons) ses pénates, où l’attendent Geneviève, sa femme depuis 27 ans, et Caro, sa fille de 24 ans. Il se demande s’il ne serait pas temps de laisser là Geneviève aux migraines à répétition, Caro et ses rêves d’actrice. Il se demande s’il ne serait pas temps d’être… enfin lâche ! Et, pourquoi pas, retrouver les traces de l’inconnue, même s’il lui faut affronter un dragon… C’était peut-être une bonne fée après tout ?

Critique

J'ai lu ce roman dans le cadre de la lecture commune du forum e-lire de décembre. J'ai profité des promotions de numeriklivres.

La structure : Ce roman appartient à la collection séries littéraires 45 mn de l'éditeur Numeriklivres. Le principe : un épisode constitue (en moyenne) 45 mn de lecture. Le premier épisode était gratuit et les autres se vendaient au prix de 0.99 €. Chalk est constitué de 6 épisodes. J'ai cependant acheté l'ensemble quand il est sorti en intégrale et je l'ai lu d'un seul coup, et non en insistant sur le découpage en épisodes. Donc je critique le tout, sans nuancer entre les épisodes.

Je précise que j'aime bien ce type de feuilleton mais n'étant pas du genre patiente, je préfère les séries finies que je lis d'un coup. Lisant beaucoup de fantasy, j'ai déjà beaucoup trop de séries en cours.

Bon, Chalk. Le problème à mes yeux, c'est que l'intégrale s'ouvre sur un résumé assez détaillé de l'action donc ca gâche un peu la surprise des rebondissements. Le bon point, c'est que l'intrigue me paraît assez tirée par les cheveux. Ca part dans tous les sens et j'avoue avoir eu du mal à accrocher.

J'ai un avis très mitigé. Je n'ai pas réussi à rentrer dans l'histoire, trop découpée, trop bizarre par moments. De la même manière, je n'ai pas accroché aux personnages.

J'ai bien aimé les petites références, très ponctuelles, si ponctuelles qu'il faut avoir une bonne culture littéraire pour les repérer. Certains passages sont bien sympa (je pense à la première apparition du dragon, dans son ensemble le dragon me plait bien). Pour en avoir discuté avec une amie, soit on aime, soit on aime pas du tout Chalk. Je fais partie de la seconde partie. Le style se lit bien, le rythme est assez soutenu (trop pour moi peut être), la fin est originale, loin des fins habituelles de ce genre de quête (tuer un ennemi) mais je n'ai pas réussi à rentrer dans l'histoire.

Il se peut aussi que je ne me sois pas attendue à cela. La couverture présente un dragon, la série s'annonce comme de la fantasy urbaine et c'est tellement décalé par rapport à mes attentes que je n'ai pas accroché.

Bref des qualités mais pas mon truc.




Petit lien de l'éditeur : http://numeriklire.net/2013/06/06/chalk-episode-1-enfin-lache-par-freddy-woets/

Vous pouvez acheter Chalk chez d'autres librairies en ligne.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://euphemia.ovh/index.php?trackback/108

Fil des commentaires de ce billet