Résumé

Dans les tomes précédents, Grallon, officier romain, est devenu roi d'Ys en tuant leur roi précédant. Ainsi il a du se soumettre aux coutumes du pays : épouser les neufs reines d'Ys. Cependant Grallon est tiraillé entre sa loyauté à Rome, sa dévotionà son dieu, Mithras, et son engagement vis à vis de la ville d'Ys.

Quand ce tome débute, Grallon reigne depuis 18 ans. Ses décisions ne sont pas toujours très populaires mais il agit pour le mieux pour Ys. L'une de ses reines rend l'âme et c'est Dahut, sa première fille, sa fille préférée, qui est destinée à rejoindre les autres reines : quand une reine meurt, une des filles des neuf reines voit apparaître sur elle une marque qui la désigne comme la nouvelle reine. Cependant Grallon s'oppose à la tradition et refuse d'épouser sa propre fille. Cette décision est perçue comme un affront envers les dieux d'Ys et Grallon le paiera très cher ...




J'avais beaucoup aimé les premiers tomes et j'ai tout autant apprécié celui-ci.

Toutefois ce cyle de quatre livres n'est pas totalement traduit : seuls les deux premiers tomes ont été traduits en français mais pas les deux derniers, ce que je trouve assez dommage. WIkipédia explique ce fait ainsi

"Poul Anderson reste un auteur très peu traduit en français (seulement 23 romans sur environ 130). Ceci s'explique en partie par ses prises de positions politiques (il s'était prononcé en faveur de l'engagement américain pendant la guerre du Viêt Nam par exemple) qui l'ont exclu du monde de l'édition francophone pendant les années 1970."




C'est dommage de priver les lecteurs d'un bon auteur pour ce genre de raisons, d'autant plus qu'un certain nombre d'autres auteurs/artistes ne subissent pas de discrimination basée sur les opinions politiques.







J'ai donc du lire la suite en anglais. Pas de différence significative, notamment au niveau des noms contrairement à d'autres cycles de fantasy comme l'Assassin Royal de Robin Hobb où les noms ont un sens et donc le traducteur français a choisi de les traduire. Cependant j'ai noté toutefois une différence dans le niveau de langue. Les personnages s'expriment de manière assez archaïque et ce trait ne m'avait pas marqué dans les deux premiers tomes.




Une lecture sympathique, et je ne manquerais pas de lire le dernier tome pour savoir comment les deux auteurs concluent leur récit.